Accueil
Mentions légales Contact.

AE&T

4 imp. Joliot-Curie
64110 Jurançon
France
05 59 06 06 00
infolighting@aet.fr

Revenir aux réalisations

Illumination
La Tour Eiffel

Paris - France

Année de réalisation : 2003
Mise en lumière : Pierre Bideau 

«Quelle que soit la branche que vous avez choisie, dans votre vie future, appliquez-vous à développer un progrès aussi minime soit-il. Vous en ferez un bien général»
G. Eiffel

Le projet                                                         

Gustave Eiffel n’aurait jamais imaginé que sa Tour serait un jour le théâtre de l’illumination de prestige sans doute la plus connue au monde.
C’est à Pierre Bideau, grand architecte français de renom, que nous devons le scintillement de la Tour Eiffel.
En plus de l’effet lumineux, à la fois magique et envoutant, l’objectif de cette illumination est de matérialiser le début des heures nocturnes, jusqu’à 1h du matin, ou 2h l’été, et ce pendant 5 minutes.
Au début de la réalisation de l’installation des flashs sur la Tour Eiffel, le scintillement des flashs ne devait durer que 6 mois… Mais le charme de la Tour Eiffel qui s’anime a séduit les parisiens qui ont voulu préserver l’illumination et le scintillement de la tour. Ainsi, AE&T lighting a répondu à l’appel d’offre en proposant une solution durable…

Les défis :
Du fait de la hauteur de l’édifice, 324 mètres, et de son exposition permanente au vent, au froid, aux UV, les exigences et les contraintes techniques sont nombreuses.
Les flashs doivent être parfaitement étanches pour éviter l’humidité sur le circuit électronique. Ils doivent résister aux vibrations et aux vents violents, être hermétiques aux ondes hertziennes émises par l’antenne de la Tour Eiffel, et surtout fonctionner durant plusieurs années.
La plus technique des contraintes est sans doute la conception du circuit électronique des flashs : le déclenchement doit être entièrement aléatoire, sans synchronisation et de façon harmonieuse.
Enfin, pour se fondre dans l’édifice, la couleur du boîtier doit être exactement identique à celle de la structure métallique.

La solution                                                     

Le feu flash a été entièrement pensé et réalisé pour la Tour Eiffel.
Le choix de nos ingénieurs s’est porté sur un flash au Xénon. Cette technologie, déjà utilisée pour l’illumination du Pont de Normandie, est efficace et fiable.
Le matériau utilisé pour le boîtier est le polycarbonate. Léger et résistant, il convient parfaitement à cette application.
La calotte optique transparente de forme pyramidale, a été conçue pour une diffusion maximale de la lumière, accentuée par un effet Fresnel sur chacune des 4 faces.
Pour faire face au risque d’humidité, tout le circuit électronique a été tropicalisé.
Nous avons relevé le défi du scintillement aléatoire en mettant au point un microprocesseur qui génère automatiquement les flashs, sans synchronisation.

Le produit                                            

  • Lampe flash au Xénon
  • Puissance lumineuse : 10 joules
  • IP 66 et IP67
  • Durée de vie de l’ampoule : +/- 12 millions d’éclairs
  • Matériau de la calotte optique : polycarbonate transparent
  • Fixation : pattes de fixation
  • Câblage : pré-câblée et équipée de connecteurs
  • Nombre d’exemplaires : 20 000
Le flash est installé depuis 2003, et fonctionne tous les soirs depuis cette date.